Foyer Des Iles

Foyer Des Iles


FOYER DES ILES TAURUA

La création du Foyer qui avait débuté provisoirement, dans les locaux de l’Annexe 2 de l’évêché en Août 1992 avec 5 jeunes, a été décidée par les Frères pour répondre au besoin de lycéens des autres îles, scolarisés à Papeete et des communes avoisinantes, ne trouvant pas d’hébergement satisfaisant dans la durée.

Les Frères, la Mission Catholique, l’Etat français, le Territoire, l’association TA’URUA NUI et des particuliers ont activement contribué à mettre en place cette structure qui accueille de jeunes garçons lycéens et universitaires.

En 1993, Monseigneur Michel COPPENRATH déménage le couvent des Soeurs Clarisses sis sur les hauteurs de la vallée de la Mission vers les terres CAMICA sur le domaine Madame AUFFRAY à Punaauia. Si bien que Frère Maxime CHAN, premier Frère polynésien à rentrer chez les Frères de l’Instruction Chrétienne de Ploërmel, lui demande l’autorisation d’implanter le Foyer des Iles TAURUA en ces lieux. Celui-ci se situe précisément à la Résidence PURE ORA n°127 sur le chemin de la Croix jubilaire de 2000 (sur le chemin de TNTV). Cette structure sur Terre du CAMICA est une œuvre Mennaisienne, une œuvre des Frères dit de La Mennais.

 

Le fait qu’ils aient une religion ou non, n’entre pas en ligne de compte. Cependant, le Foyer étant catholique propose le matin et le soir des temps de recueillement et de méditation. Il assure l’accueil, l’hébergement, la pension et la formation, en dehors des heures de classe, pendant les fins de semaines et les vacances, sauf celles de décembre-janvier et de juillet-août. Les jeunes peuvent être scolarisés ou en formation dans n’importe quelle structure publique ou privée, selon leurs propres besoins personnels : Lycée, Lycée professionnel, Lycée polyvalent, Centre de formation (CFPA, Centre des métiers d’Arts). Le Foyer n’assure pas le transport. Les parents doivent donner les coordonnées du Foyer aux différentes structures pour un meilleur suivi.

 

Le foyer est composé de cinq bâtiments dont trois datant de 1995 (construits avec l’aide de l’Etat, Ministère du logement de la Polynésie Française et de fonds propres (avec l’aide d’une association d’anciens élèves du Frère Maxime), d’un terrain de foot, d’un terrain basket et d’un terrain de volley Il dispose aussi d’une salle de Télé (Netflix, Molotov), de tables de ping-pong, Babyfoot, jeux de société et internet.

La capacité d’accueil est de 47 à 54 Lits répartis comme suit :

  • Bâtiment Manutea : 4 Chambres individuelles et de 3 chambres à 2 lits
  • Bâtiments Tehetu o te tai : 7 chambres individuelles et de 3 chambres à 2 lits.
  • Bâtiments Taitaa : 5 Chambres individuelles et de 3 chambres à 2 lits.
  • Bâtiment Couvent : 6 Chambres et d’un petit dortoir de 11 à 18 Lits

 

Le directeur est le Frère Xavier FROGIER depuis Août 2012. Si bien que, une communauté de Frères réside au Foyer même du nom de Communauté François d’Assise avec comme membre le Frère Maxime CHAN, Frère Gilles LE GOFF et le Frère André DESILLE. 

Depuis la rentrée de janvier 2019, le Foyer accueille 37 jeunes dont 4 de passages, avec quatre moniteurs et un Directeur pour les encadrer.

Projet éducatif :

Il n’y a pas de personnel de service. Les jeunes s’occupent eux-mêmes de l’entretien ordinaire des bâtiments et de la propriété dans son ensemble. Les jours de congés, ils préparent les repas. Ils lavent et repassent leur linge. Ils utilisent les moyens de transport en commun pour se déplacer. Ou bien, tout simplement, ils se déplacent à pieds.

Le mot d’ordre est de devenir « autonome » dans sa vie.

Le sens communautaire n’est pas négligé pour autant. Les travaux collectifs et les services journaliers y contribuent grandement. Le règlement et l’organisation matérielle leur permettent de se consacrer suffisamment à leurs études, raison principale de leur présence à Tahiti, loin de leurs familles. Leur formation ne se réduit cependant pas à cela.

            Les prières du matin et du soir dirigées par eux-mêmes à tour de rôle et la réunion hebdomadaire, contribuent à leur faire développer les dimensions spirituelles, sociales, culturelles et autres de leur vie.

Le but visé : qu’ils deviennent des polynésiens libres, responsables et actifs dans la Polynésie d’aujourd’hui et de demain.

« Tout est fait et tout reste à faire. » Gabriel DESHAYES ; « Avec douceur et fermeté »JMR de La Mennais.

Héritiers de Jean Marie Robert de La Mennais et de Gabriel DESHAYES, les Frères de Polynésie pensent que cette œuvre reste bien dans les perspectives développées par nos fondateurs face aux besoins de la jeunesse.

A cette période de leur vie, les jeunes gens trouvent dans ce foyer un cadre qui leur permette de développer leur personnalité, complétant ainsi leur formation donnée par leurs parents.

 Les objectifs sont ambitieux et les réalisations restent modestes. Le champ d’action doit être élargi sans cesse. Le travail ne manque donc pas à ceux qui veulent suivre nos fondateurs dans son œuvre pour les jeunes.


Les démarches administratives d’inscriptions dans les structures scolaires ou de formation ou les organismes comme la DAS, CPS, Vice Rectorat, Territoire sont faites par les familles.

Le Foyer ne se substitue pas à la responsabilité des parents, sauf pour des cas exceptionnels.  Cependant durant l’année scolaire, le foyer pallie l’absence physique des parents auprès des Autorités scolaires, de formation et administratifs.

Les frais de pension sont forfaitaires et sont fixés à la somme de 300 000F de la rentrée d’Aout au mois de Juin (un versement de 30 000 Frs/par mois sur dix mois). Les familles s’engagent à régler à temps Les familles peuvent être aidées par le Territoire et l’Etat sous forme de bourse, par les organismes sociaux (CPS, DAS) partiellement ou totalement.  Les frais de scolarité ne sont pas compris dans les frais de pension. Ils doivent être réglés directement par les familles. Il faut voir le directeur au sujet de la cantine dans les établissements scolaires. La responsabilité civile des parents est déléguée au directeur du Foyer pendant son séjour. Il est clair que cela ne pourrait suffire pour parer aux dépenses de fonctionnement du Foyer.

Le Territoire, par une convention avec l’Enseignement privé, prend en charge les salaires de l’encadrement.

Une journée type :

Le Réveil est à 5h30, Méditation à 5h40, Travaux d’entretien 5h45, petit déjeuner 6h. Ensuite chacun se dirige vers sa structure de formation. Cependant, certains doivent partir à 5h15 pour rejoindre leur Bus : pour le LP St Joseph de Punaauia, LP Mahina, LP Faaa, Université de PF.

Le retour au plus tôt 14h30 et au plus tard 17h30. Méditation 18h30, Repas 18h45, Etude 19h30, fin d’études obligatoire 21h et Couché 22h (Sauf pour les Universitaires)

Le Week end et semaine de vacances :

Le réveil est à 6h00, Méditation à 6h15, Travaux 6h20, petit déjeuner 6h30, Travaux 7h30-9h30 Repas 11h30

Repas ou Télé 12h00 Repos 13h30 Etude 16h Pause 18h00 méditation 18h30 Repas 18h45 19h30 Télé-dodo 22h00 Extinction des feux.

X